Ce soir c’est crêpes!

Ce soir, c’est crêpes. On fait deux pâtes: une pâte salée (mais c’est l’homme qui s’en occupe, je ne sais pas ce qu’il met dedans, je fais confiance…) et une pâte sucrée. L’homme monopolise le gaz, et moi la crêpe party. Mais faire des minis-crêpes pour cinq (dans le meilleur des cas… parfois il y a les copains… de vrais morfalles ceux-là) sur une crêpe-party est presque un supplice. La mini-crêpe, faite avec amour cinq minutes durant, disparaît en un centième de seconde. Et les regards des enfants qui ont faim laissent présager un signalement imminent aux services sociaux.

J’ai donc investi dans une deuxième crêpe-party, et là ça déboîte…

IMG_4193

Ma recette préférée de crêpes sucrées:

Au thermomix mais adaptable…

8 oeufs

une cuillère à café de sel

120g de sucre roux

un litre de lait entier

400g de farine 55

50 g de beurre fondu

Mixer une minute vitesse8

Je laisse reposer un peu (temps variable en fonction de la patience des estomacs)

En voyant la pâte à crêpes tourner dans tous les sens dans le robot puis griller sur la tôle brûlante puis être mâchée entre ses molaires, Zébulon a conclu: « C’est même horrible la vie d’une crêpe… »

On les a quand même mangées! avec du sucre, du miel, de la confiture ou de la pâte à tartiner maison… J’ai testé plein de recettes !

Mais ça, ce sera pour un autre billet!

Petits pains au lait

J’ai testé tout plein de recettes différentes…. j’en ai conclu qu’il fallait tout plein de beurre pour que ce soit bon.

 

Je  fais deux pâtes identiques: une avec mon robot Thermomix31, et une avec ma machine à pain Panasonic, mais je pense qu’on peut facilement adapter la recette à n’importe quel appareil. Attention à bien vérifier que votre robot peut pétrir une telle quantité de farine. Sinon on peut diviser les quantités par 2.

Je cuis les deux fournées en même temps dans le four en chaleur tournante.

Voici les deux façons de procéder:

Au TM31:

Ingrédients:

Un cube de levure émietté (attention, j’utilise un cube acheté en Allemagne, soit 42g. Je pense qu’on peut en mettre moins)

260 g de lait

3 oeufs

100 g de sucre (j’utilise du sucre roux bio)

700 g de farine (j’utilise de la 55)

140 g de beurre

Une cuillère à café de sel

 

je mixe quelques secondes le lait, la levure et le sucre.

J’ajoute dans l’ordre: les oeufs, la farine, le beurre, le sel.

Mode pétrin 3 minutes, puis je transvase dans un saladier au chaud et couvert durant une petite heure.

 

Dans l’ordre dans la MAP:

Un cube de levure émietté (attention, j’utilise un cube acheté en Allemagne, soit 42g. Je pense qu’on peut en mettre moins)

260 g de lait

3 oeufs

100 g de sucre (j’utilise du sucre roux bio)

700 g de farine (j’utilise de la 55)

140 g de beurre

Une cuillère à café de sel

 

IMG_4156

IMG_4157

IMG_4158

 

Je mets sur le programme pâte (40 minutes)

A la sonnerie, je laisse encore monter une demie heure. La pâte doit ensuite ressembler à ça:

IMG_4159

Ensuite je dégaze les deux pâtes, et je prélève un morceau que j’aplatis et que je replie trois fois.

J’avoue que je ne me préoccupe pas de faire de jolis pains de même taille. Je vais vite!!

Je mets dans le four préchauffé à 50°. (J’éteins ensuite le four) et je laisse encore monter une demie heure.

IMG_4163

Je cuis ensuite sur 215° pendant 18 minutes en chaleur tournante. Pas besoin de préchauffage.

A la sortie du four, je passe avec un pinceau un mélange eau/sucre.

IMG_4165

Je laisse refroidir sur une grille.

IMG_4166

Regardez moi cette mie… ils sont d’un moelleux!

IMG_4170

 

Je fais ces petits pains en quantité astronomique puis je les congèle. Les enfants en mangent au goûter ou le matin passés au micro-onde, avec une barre de chocolat ou de la confiture. On peut aussi mettre directement une barre de chocolat patissier dedans avant la cuisson, bien sûr!

 

 

Dans le potiron, tout est bon…

Septembre, c’est le temps des soupes, les enfants sont très contents…

J’adore tout ce qui est potiron, potimarron, citrouille, et autre courge. Mais durant des années, ils moisissaient souvent au fond du cellier, car à force d’attendre que le courage me vienne pour le préparer, le potiron finissait par décéder.

Mais ça c’était avant…

Depuis que j’ai appris qu’il n’y avait aucune raison de passer trois heures à l’éplucher, je procède ainsi:

J’achète un potiron bio.

Je le lave soigneusement.

Je le coupe en gros morceaux SANS L’EPLUCHER!

IMG_4107

Je fais ma soupe avec un quart du potiron découpé.

Je glisse le reste dans des sachets direction le congélateur.

Et comme tout est bon dans le potiron, je récupère les graines. Les laver est assez fastidieux, mais le jeu en vaut la chandelle!

IMG_4108

Je les fais griller dans une poêle à vif quelques longues minutes en remuant très régulièrement…

Si j’ai le courage, mais seulement si. (sinon c’est biscottes), je fais des baguettes magiques. Ok, elles sont moches, mais on s’en fout, vu la vitesse à laquelle elles disparaissent une fois cuites.

IMG_4109

Et voilà le repas du soir! Soupe de potiron avec ses graines à décortiquer et ses baguettes magiques!