On est bénévoles à la SPA!

Nous, on est bénévoles à la SPA!

Depuis le temps que mes enfants nous réclament un chien! Ce n’est pas comme si on n’avait pas déjà trois chats!

L’année dernière, pour calmer un peu leur frustration, pour se sentir utiles, pour donner un prétexte à nos balades, on est devenus bénévoles à la SPA.

Les conditions varient selon les SPAs. Dans la nôtre, il faut effectuer une courte formation un samedi matin, remplir la feuille d’inscription et payer une cotisation de 20 euros par adulte et 8 euros par enfant.

Attention: dans toutes les SPAs, il y a une même règle: être à jour dans sa vaccination tétanos (ça a été l’occasion pour ma part… hum hum)

Quand on a tous été en règle, Hop! on est montés à la SPA un samedi matin. Alessandro nous a accueillis et expliqué l’histoire de la SPA, les conditions d’accueil des animaux, il a répondu à nos questions puis l’heure du concret est arrivée. L’explication de la procédure à respecter pour aller balader les chiens. Alors là on a ouvert bien grand nos oreilles… On a tout appris sur la gestion des chiens: noter leur nom sur la feuille, prendre des friandises dans la poche, aller chercher une laisse, comment entrer dans le box (Gloups!), comment approcher le chien, comment mettre le collier et vérifier qu’il ne puisse pas s’enlever, comment sortir du box, où et combien de temps aller se balader…

Je n’ai pas peur des chiens, mais j’avoue avoir senti mon coeur battre un peu plus vite!

Alessandro nous a emmenés dans le couloir des box. C’est assez impressionnant d’entendre tous les chiens aboyer dans l’espoir d’une promenade.

On s’est arrêtés devant le box de Mike, un croisé labrador qui sautait si haut sur la porte que son museau apparaissait par la petite fenêtre.

Alessandro a dit: Maintenant, chacun votre tour, vous entrez dans le box et vous mettez la laisse! Et le premier sera….

Son index a tourné autour de nous, avant de s’arrêter sur mon tout petit garçon à moi, Parci, qui allait se faire manger tout cru dans le box. Je me suis demandée dans quelle galère je les avais embarqués.

Parci ne s’est pas évanoui, loin de là, et il est entré sans crainte. Au bout de quelques minutes pendant lesquelles je suis restée en apnée, il a crié: Ca y est!!

Allessandro est entré vérifier: la laisse était correctement mise et mon fils était toujours vivant. C’est un génie.

Les trois enfants ont survécu. Et même moi, je n’en reviens toujours pas! (D’autant plus que Mike commençait à s’énerver en ayant l’air de dire: bon! vous me sortez ou non??)

Nous allons à la SPA le plus souvent possible suivant nos samedis libres. La plupart des chiens ne restent pas longtemps dans notre SPA: ils trouvent une famille très rapidement. Il y a également beaucoup de bénévoles pour les sortir le week end. J’avais peur d’être continuellement au bord des larmes, mais non! On sait que la SPA n’est pour eux qu’un passage…

IMG_1317

IMG_1391

 

IMG_1354

Et après la balade des toutous, c’est l’heure des câlins aux chats!

lili chatons

La SPA, c’est notre sortie utile. Et puis aussi l’occasion de passer du temps ensemble.

Du temps toujours fort en émotions.

 

Mon fils is bilingue.

Trois jours que je demande:

Zébulon, apprends ton vocabulaire d’anglais.

Ben oui, si on apprend au dernier moment, le soir à 20h, on risque d’y passer la journée. Et ça risque d’être dur, surtout quand la journée est déjà passée.

Alors je répète, réexplique, reformule, radote depuis la maternelle: Une leçon ne s’apprend pas la veille pour le lendemain, mais s’apprend tout doucement, un peu chaque jour, pas dans l’effort mais dans la durée.

Hier soir, 20h, je saisis son cahier, l’ouvre, prends un air de « ça n’va pas se passer comme ça! » et commence l’interrogatoire.

Sauf qu’il savait tout sans avoir ouvert son cahier: skeletton, skull, bat, pumpkin, witch, ghost. Il savait tout.

Ben maman, c’est facile, ces mots je les connais avec Minecraft!

Minecraft a rendu mon fils bilingue. Plus jamais je ne lui reprocherai le temps passé devant. Plus jamais. C’est juré.

Minecraft_Halloween_Creeper_5115052986

Si c’était à refaire…

Si c’était à refaire, je ne ferais pas de chambre Bébé à mes enfants. Je me rappelle quand on a emménagé la chambre de Parcimoine. On a cherché longtemps la tapisserie idéale, les couleurs, les textures. Et c’est l’homme qui a trouvé : une tapisserie rouge mat en dessous, une tapisserie beige avec des palmiers au dessus, et puis une frise avec des girafes qui ont l’air de s’aimer. Je l’ai adorée cette tapisserie. La chambre, on l’a détapissé avec beaucoup de haine: L’ancien propriétaire de la maison avait collé la première tapisserie directement sur le plâtre, je ne vous fais pas le schéma du détapissage. Puis on a posé la nouvelle tapisserie avec beaucoup de soin, de perfectionnisme parfois, d’amour toujours.

Ensuite on a posé le petit lit à barreaux, la suspension dans les mêmes tons, la veilleuse et les étoiles phosphorescentes au plafond. On a posé des étagères avec les peluches, et au sol, un tapis jungle qui s’accordait parfaitement à l’ambiance.

P1090653

J’ai pris le catalogue Eveil et Jeux à la page déco… J’ai regardé les petits animaux de la jungle en bois léger qui me suppliaient de les acheter depuis plusieurs mois déjà. Le zèbre, l’éléphant, le lion… Et j’ai passé commande. 

Le lendemain, Parcimoine a eu 12 ans.

Tout était à refaire…

La chance avec des ados, c’est qu’ils vont droit au but : Parcimoine voulait du blanc juste du blanc, une peinture au mur sur laquelle il pourrait dessiner. Pas besoin d’arpenter les magasins à la recherche de la tapisserie idéale. Pas besoin de prévoir six semaines de réfection. Pas besoin de casser la tirelire (quoique la peinture Dulux Valentine coûte un bras). Pas même besoin de deuxième couche car on savait que le blanc ne resterait de toute façon pas blanc très longtemps. Alors on a juste viré tous les meubles de la chambre, on a décollé les animaux en bois, on a arraché la tapisserie jungle et la frise Girafes, on a rempli plusieurs sacs poubelle… Puis on a passé le rouleau imbibé de peinture blanche dans de grands gestes artistiques et efficaces,on  a monté l’étagère Kallax et remis le lit avec sa nouvelle couette, et réinstallé le bureauavec son ordi.

De retour de colo, Parcimoine a sauté de joie en découvrant ce blanc immaculé, puis il a filé chercher les feutres POSCA

IMG_4005 IMG_4092 IMG_4093

Moi, je me suis affalée dans le fauteuil, j’ai soupiré de plaisir. Et puis mon ventre s’est un peu serré. J’ai compris pourquoi. Je suis retournée dans la grosse poubelle. J’en ai extrait un survivant. Un petit éléphant bleu…, et j’ai couru le cacher sous mon oreiller.

Si c’était à refaire…

IMG_4215

Qui est-elle, cette family?

Un Papa, une Maman, 40 ans, trois enfants:

Asphodèle*  va sur ses 14 ans. Je n’arrête pas de la bassiner avec le brevet. Mais elle, elle nous bassine avec plein d’autres choses! Alors on est quitte!

Certes, depuis quelques mois, elle passe le plus clair de son temps dans sa chambre, mais elle est si vive et souriante qu’on lui pardonne tout (même l’état bordélique chronique de sa chambre)

Parcimoine* est en 5ème. Il est passionné par les jeux vidéo mais aussi par l’informatique. Vive le contrôle parental! Il supporte plutôt bien sa place du milieu, entre sa soeur et son frère, et sait en tirer parti!

Zébulon* vient d’entrer en 6ème. Il est enfin dans la cour des grands. Monté sur ressorts, il est toujours partant pour un jeu de cartes, trois heures de sport, un trekking au Népal. Parfois difficile de suivre!

cropped-photo-blog1.jpg

*Les prénoms ont été modifiés pour conserver l’anonymat, mais je n’ai pas besoin de le préciser hein?