Après Halloween: le bilan de la Murder Party.

On a survécu.

 

 

On avait décoré la maison

IMG_4637IMG_4708

IMG_4662

IMG_4707

 

araignée porte

On avait fabriqué la super guirlande gore de La boîte à Malices

IMG_4727

 

J’avais acheté mille paquets de chips, des sauces pour Dips, j’avais préparé quelques crudités contre la culpabilité et des brochettes de bonbons pour la déco. J’avais fait deux gâteaux avec des bougies colorées pour fêter dans la foulée les quatorze futurs ans d’Asphodèle (une pierre deux coups, je deviens machiavélique…)

 

Et puis ils sont arrivés.

Quatorze ados, dont un en provenance de Tours (612 km de notre maison), et deux qui venaient en train de Paris et Lyon. (Respectivement 363 et 509 km) Je remercie les parents encore plus fous que nous, qui ont fait soit le trajet pour emmener leur progéniture, soit la dépense en billets de train. La fête commençait à 17h30. A 16h30, ils étaient déjà au moins une dizaine et téléphonaient aux copains manquants en disant: Non, mais en fait, vous pouvez venir dès maintenant!

Moi j’étais au bord de l’apoplexie…

Et puis la Murder Party a été lancée. Enfin… aurait dû… car Asphodèle est arrivée en disant: Il me reste à mettre la musique…

Ah oui! C’est vrai! elle me parlait depuis deux jours d’une bande son avec deux morceaux censés symboliser le jour et la nuit et qui devait tourner en boucle.

Et moi ça faisait deux jours que je lui répétais chaque heure: Tu as fait ta bande son?

Elle a donc fait sa bande son à 18h samedi, tandis que les 13 autres ados hurlaient en bas.

Bon… no stress… grâce aux compétences informatiques de Powerdad et à la motivation de Parci, la bande son a été faite rapidement, elle passait en boucle sur toutes les squeeze box de la maison, ce qui était plutôt chouette.

La Murder Party a pu ENFIN commencer!

Au fait, une Murder Party, c’est quoi?

Une Murder, c’est l’équivalent en plus gore de la chasse au trésors que vous organisiez quand vos petiots avaient 6 ans. C’est une sorte de jeu du cluedo grandeur nature. Après avoir vu et compris ce que c’était, je pense que l’élément principal de réussite, ce sont…. les invités. Il faut un certain esprit déjanté, des talents d’acteur et beaucoup d’imagination. J’ai vite compris que la plupart des invités d’Asphodèle avaient ces qualités. Asphodèle et sa meilleure amie Lu, avaient préparé le scénario, les enveloppes avec des rôles attribués à chacun des participants, des indices à découvrir….

resrum

En gros, un meurtre a été commis et les participants doivent deviner qui a commis ce forfait. Chaque participant reçoit une enveloppe expliquant le rôle à jouer et les règles inhérentes à chaque personnage: avec qui ils peuvent communiquer par exemple…Ils errent dans la maison à la recherche d’indices, peuvent interroger le narrateur mais seulement le jour (d’où l’importance de la bande son!). Pendant le jeu, d’autres crimes sont commis, mais on ne sait toujours pas par qui. Clou du show: le narrateur s’étouffe avec un verre d’eau empoisonnée et s’effondre sous le nez de Powerdad et moi (Nous remercions à cette occasion notre fille Asphodèle d’avoir pris le temps de nous expliquer cette scène de bluff. Ah non! en fait elle ne nous a rien expliqué du tout et on a cru que Lu était morte pour de vrai)

 

A la fin du jeu, les participants sont rassemblés dans la salle de jugement (notre salon) et vient l’heure des accusations. J’ai été complètement bluffée par la capacité d’improvisation de certains:

(Mais Madame. Quand vous dites: Suivez les araignées… En suivant les araignées, on arrive directement dans la trajectoire de la chauve-souris ici représentée. Or VOUS portez un costume de chauve-souris. Vous êtes donc COUPABLE!)

IMG_4735

J’ai beaucoup ri!

A l’extrême fin, Asphodèle a avoué sa culpabilité en s’enfuyant par la porte-fenêtre sur la terrasse au son des pétards, et tous ont fui à sa poursuite dans la nuit noire.

Après avoir cessé de battre, mon coeur est reparti. Ils se sont installés sur la table de la salle à manger, on a soufflé les bougies du gâteau et ouvert les cadeaux.

Il était déjà 21 heures quand on a fait un tour dans le village à la recherche de bonbons. Tout le monde avait pris le temps de se déguiser et se maquiller. En me voyant passer un masque de zombie, Max a dit: Ah ouais! tout le monde participe!

(sous entendu: même les vieux)

Mais j’ai répondu: Non moi, c’est différent, je veux juste qu’on ne me reconnaisse pas dans le village. On n’est déjà pas trop bien vus…

Eh ouais! je n’assume pas la balade avec quatorze ados…

Murder Party Halloween

déguisement Murder Party halloween

IMG_4615

Murder Party Halloween

 

Quand on est revenus à la maison, on a regardé tous ensemble Shinning.

Ca n’a pas fait du tout peur puisque tout le monde parlait, mangeait, riait et commentait…

Puis on a installé 14 matelas dans la salle à manger, et on est allés se coucher pour dormir. (enfin… Powerdad et moi).

Powerdad est allé chercher le reste des boules quies du dernier concert, et 8h du mat a sonné.

A 11h, après le vidage de deux sacs de brioche Pasquier et quatre pots de nutella, il ne restait que deux invités. A 15h, on était enfin redevenus une famille normale.

Epuisée, sur les rotules, éreintée, exténuée, mais une famille normale. La maison en vrac mais une famille normale.

IMG_4612

 

On était libérés, délivrés, et pourtant j’ai ressenti un léger (très léger) pincement au coeur. C’était tellement riche, cette fête! tellement rempli, tellement vrai!

Alors, à l’heure où on accuse les ados de ne s’intéresser à rien, de passer leur temps sur les réseaux sociaux à poster des selfies débiles, de ne pas communiquer. Aujourd’hui, je leur dis juste merci. Merci de votre spontanéité, de votre engagement, de votre motivation! Merci de vos sourires, de vos rires, de vos éclats de rire! Merci Asphodèle! Merci et à l’année prochaine! (enfin… peut-être pas quand même… disons… dans 10 ans?)

IMG_4732

 

 

En savoir + sur la Murder Party:

Organiser une murder party

Soirée mystère de la boîte à fête

L’univers du huis clos et de la Murder Party

Mortelle soirée